Crowdfunding & ⊔

Comment le ⊔ permet aussi une forme de Crowdfunding ?

On fait souvent la remarque que la création artistique moderne rompt avec deux contraintes longtemps considérées comme établies:

  • L’artiste génie est unique et sa création sort de nulle autre part.
  • L’œuvre est aboutie, statique et bien délimitée quand elle est présentée au public.

L’art contemporain et l’art numérique par exemple ont vu naitre des œuvres venant d’une collaboration d’artistes et quelque fois le public même est contributeur (anonymement ou pas) à la création. De même l’œuvre peut être présentée dans un état très précoce et le processus de création est inclus, suivi, présenté avec l’œuvre.

Pour les œuvres immatérielles, dont le support reste l’Internet, le ⊔ permet de satisfaire pleinement ces nouvelles exigences. En effet, un bien immatériel est obligatoirement crée par une personne physique, qui peut ensuite définir autant de co-auteurs qu’elle le désire, et leur attribuer dynamiquement une quote-part des revenus récoltés pour cette œuvre.
Chaque exemplaire numérique vendu en ⊔ peut être dédicacé par l’artiste initial mais aussi par tous ses co-auteurs. L’acheteur peut consulter les dédicaces et vérifier les signatures numériques.

L’œuvre elle même, bien que signée, peut être modifiée en de nouvelles versions. Chaque version pourra être re signée par les auteurs et automatiquement les acheteurs recevront la toute dernière version.

Il n’est pas interdit aussi de suivre un processus pendant lequel l’artiste met à la vente (pour différencier de la diffusion de la promotion de son œuvre) un brouillon, une ébauche de l’œuvre et des objectifs du projet associé. Il fixe un prix initial et un revenu maximal à atteindre. Les personnes qui désirent aider l’artiste et/ou le projet pour multiples raisons doivent acheter l’œuvre en l’état. Il est possible d’acheter plusieurs exemplaires pour faire action de mécène, alors qu’un seul suffit pour consulter l’œuvre. L’artiste est ainsi aidé financièrement dans son processus de création par une avance sur résultats. Les acheteurs peuvent aussi aider l’artiste par un travail de création et celui-ci peut les récompenser en leur attribuant une part des futurs revenus. Les calculs financiers étant réalisés dynamiquement, il n’y a pas rétroaction sur les revenus perçu. Ainsi une personne qui se voit attribuer par l’auteur 5% de la vente d’un roman dont le brouillon a été publié il y a un an ne touchera que 5% sur les ventes après la première année. D’une manière générale, ⊔ veille à ce que l’on ne reprenne jamais de l’argent gagné ou remboursé à quiconque.

On remarque que ce processus est très proche du « Crowdfunding » au détail pré qu’il n’y a pas d’effet de seuil. Il ne s’agit pas en ⊔ de dépasser un montant donné pour déclencher la réalisation d’un projet. D’ailleurs, le principe pour un consommateur de dire par exemple qu’il veut bien mettre 10€ pour une création future uniquement si le projet collecte 20,000€ est un peu contestable. Si j’aime un artiste par la connaissance de ses œuvres précédentes, alors je suis prêt à prendre le risque d’acheter à l’avance sa prochaine production, et mon plaisir à profiter de l’œuvre n’est pas perturbé par le nombre d’autres acheteurs. En ⊔, la popularité d’une œuvre permet de la rendre petite à petit gratuite pour tous et inversement, pour une œuvre qui resterait méconnue, les premiers acheteurs ne serait simplement pas remboursés, l’artiste ne toucherait pas le revenu escompté.

Parce que le Crowdfunding est avant tout orienté vers l’investissement de projet matériels, il a mit en place ce mécanisme de seuil, qui est inverse de celui de ⊔. Pour un projet populaire financé par crowdfunding, vous n’avez aucun remboursement de votre mise et pour un projet non populaire, ce dernier n’est simplement pas financé et vous ne prenez aucun risque. Donc le Crowdfunding ne sait pas exploiter les particularités des biens immatériels, particularité de ⊔.

Enfin, parce qu’il s’apparente plus à un achat qu’à un investissement, le ⊔ ne demande pas de rétribution parallèle (tee-shirt, signature, …) envers les acheteurs, opération plus marketing que artistique. La dédicace des biens acheté en ⊔ reste gratuite et fait partie du processus de mise en relation des vendeurs et des acheteurs, rien de plus. Il est fait une distinction claire entre investisseur (acheteur) et contributeur artistique (auteur-vendeur). Il n’y a donc pas cette ambiguïté que l’on trouve dans le Crowdfunding pour savoir si telle personne citée dans l’environnement de création a contribué financièrement ou artistiquement au projet.

Donc un projet de création de bien matériel peut trouver un financement par Crowdfunding tandis qu’un projet de création de bien immatériel à plus logiquement intérêt à être publié en ⊔.

L.F.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s