Redistribution et Partage Marchand

Une société démocratique doit mettre en place par son administration des mécanismes de répartition/distribution pour compenser les effets inégalitaires du libéralisme. Nous connaissons la progressivité de l’impôt, les prestations sociales, les services en fonction du quotient  familial,…

Sharing and Trading together !

Une répartition peut aussi être associée au Partage Marchand pour l’économie numérique. D’abord, il faut rappeler que toute conversion d’⊔ en €, ou d’€ en ⊔ est soumis à une taxe reversée directement par les i-bank à l’Etat. Cette taxe a le double effet de dissuader toute spéculation et de fournir une source de revenu à la communauté démocratique (Contrairement au « communs informationnels » qui puisent leurs revenu en dehors).

Comme il n’y a pas de déclaration particulière pour diffuser une œuvre numérique sur le Net, il n’y a pas de statut professionnel obligatoire. Chaque artiste devra déterminer si ses revenus par Partage Marchand sont suffisants pour constituer son activité principale et donc pour cotiser à la sécurité sociale, l’assurance chômage et la retraite. Comme tout autre revenu, il doit être déclaré et éventuellement le créateur sera redevable d’un impôt sur le revenu.

L’État est libre de procéder à des campagnes de répartition en donnant quelques ⊔ à des catégories défavorisées ou-bien pour simplement promouvoir la consommation culturelle numérique par exemple chez les jeunes. On obtient donc le même effet que les bons à la culture numérique proposés par Menbiens. Techniquement c’est très simple! Chacun peut créer autant de comptes qu’il veut (pour assurer son anonymat), mais il devra en déclarer un particulier (compte principal ou compte public) auprès de l’administration, sa Mairie par exemple. L’État pourra ainsi virer un montant en ⊔ directement sur les comptes principaux, en fonction de l’âge, du revenu ou de tout autre critère s’il respecte les principes démocratiques.

Mais il y a encore mieux ! Si l’État ou l’Europe crédite sur tous les comptes principaux exactement la même somme, par exemple tous les mois, alors on a exactement l’effet du revenu de base, inconditionnel par définition. Bien entendu, il n’y a plus dans ce cas de re-répartition entre les citoyens aisés et défavorisés, mais il y a un transfert de prérogative de création monétaire des banques centrales vers les citoyens.

Il faut savoir que le Revenu de Base soulève un problème technique qui peut effrayer nos députés, à savoir; comment assurer que chacun touche une fois et une seule fois ce revenu ? Les comptes associés au Partage Marchand résolvent simplement ce problème car il est très facile par une procédure cryptographique de déterminer si un individu est inscrit ou pas dans un ensemble sans révéler les détails de l’ensemble, et donc d’assurer l’unicité des comptes principaux. Les administrations devront seulement veiller à clôturer les virements vers les comptes des morts. On criera au scandale car il faut un téléphone ou un ordinateur pour accéder à son compte du revenu de base. C’est selon moi, le prix à payer pour ne pas créer une nouvelle usine à gaz bureaucratique centralisée, donc coutant de l’argent, pour distribuer ce revenu.

Contrairement aux monnaies libres qui veulent absolument respecter la TRM entièrement et créent leur propre masse monétaire, mais ne sont donc pas acceptées en conversion avec les monnaies locales (€, $, £,…),  la monnaie ⊔ est par construction convertible en € pour l’Europe (en $ pour les USA,…), mais cela implique pour ne pas perdre cette convertibilité auprès du système bancaire classique que la BCE et la BdF accepte un transfert partiel de création monétaire distribué.

Je pense qu’il faut demander une somme très faible en premier, par exemple 100 ⊔ (environ 10€) par mois et par citoyen européen. Je n’ai pas fait le calcul, mais cela ne devrait pas remettre en cause le pouvoir de la BCE et cela à plus de chance de réussir. Cette somme permettrait de vérifier la sécurité du système (fraude, personnes oubliées) et l’éduquer le citoyen au principe du revenu de base. Ensuite, l’idée est de demander plus jusqu’à prendre toute la création monétaire des banques centrales…mais il faudra du temps pour y arriver.

Rappelons que le revenu de base doit être totalement financé par un transfert de création monétaire et non pas par des emprunts/investissements des États qui iraient enrichir des investisseurs privés.

Donc le Partage Marchand peut à la fois permettre l’implantation d’un revenu de base inconditionnel, mais peut aussi servir à une re-distribution des richesses, et ce de façon autonome car la taxe sur les conversions est une nouvelle source fiscale. Pas besoin de puiser dans les recettes issues de l’économie physique.

Avec un peu d’optimisme, on peut même penser qu’à l’avenir, c’est l’économie numérique par le Partage Marchand qui pourra financer une partie de la redistribution de l’économie traditionnelle en crise. Débarrassé d’un certain poids, cette économie classique (biens matériels et services) pourrait même mieux reconnaitre/valoriser la pénibilité du travail humain manuel, pour les tâches non automatisées. Cette position pousse aussi à l’innovation qui permet une baisse des coûts par la robotique/automatisation, libérant du temps pour la pratique d’un Art, pouvant mener à de nouveaux emplois dans l’économie numérique…la spirale vertueuse est en action !

L.F.

NB: il faut rappeler que le Partage Marchand ne peux s’instaurer s’il y a légalisation du partage non marchand (du piratage). Donc pensez vous que les collectifs et personnalités (LQDN, SavoirsCom1, PartiPirate, Calimaq, Philippe Aigrain, Benjamin Bayart, Thierry Crouzet, …) qui demandent cette légalisation soient vraiment les défenseurs des défavorisés ?

Publicités

Une réflexion au sujet de « Redistribution et Partage Marchand »

  1. Ping : Le Revenu-Jeune | ⊔Foundation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s